Living-room, version 1.0

Sous un extrait de la tapisserie de Bayeux, entre le coussin du Lion et celui de la Licorne, que croyez-vous que je puisse faire ? D’abord dormir, vu que le joli clic-clac se transforme en pieu plus que confortable. Ensuite rêver au travers de mes ouvrages favoris tels certaines pièces de Shakespeare ou les romans d’Heroic Fantasy en langue anglaise.

Pour la petite histoire, ce sofa est un modèle ikea (comme tout le reste d’ailleurs 😉 que j’ai acheté pour fêter la réussite au concours de 1ère année en Fac de Pharma. Major en plus, il n’y a pas plus aliénant que de lire son nom en première position d’une liste de reçus quand on ne s’y attend pas.

Et un fauteuil pour se délasser, il accueille plus en ce moment le linge à repasser que mon séant. Mais il y a des périodes où ce mobilier soulage mon petit corps fatigué.

On se tourne maintenant vers la bibliothèque. L’élément au fond conserve ma petite collection de bandes dessinées.
Vous remarquez la planche à abdos. Une utilisation régulière me permet d’avoir un ventre maintenant plat, mais pas encore avec carrés de chocolat dessus. Il y a encore du travail à faire 😉

Au milieu un aquarium. Mais sans poisson. L’aquariophilie était mon passe-temps d’adolescent, sinon ma grande passion, au grand désespoir de mes parents, plutôt désireux que j’aille sortir en boîte, courrir le jupon et monter à moto. Donc pas possible d’avoir un aquarium géant, ni de voir grandir les petites écailles.
Cette passion a donc été étouffée avec regrets et larmes. Je ne conservais à la fin plus qu’un Betta Splendens

Cet aquarium ne sert plus qu’à cultiver des Anubias, ma foi fort jolies et résistantes. Elles font parfois des fleurs.

Ce contenu a été publié dans Maison par . Mettez-le en favori avec son permalien.