Paléo-geekisme

Me suis encore trompé de format de piles, il en fallait des plus larges…
Mais ce format convient parfaitement à un petit truc geek datant de mathusalem, qui est privé de piles depuis qu’elles ont fuitées pendant la canicule de 2003. Pour la petite histoire, cet « Envahisseurs 2 » est une console primitive offerte – si mes souvenirs sont corrects – par Pépé Marceau à son petit fils Marc, il y a 25 ans environ. Le frangin l’a oublié lors du divorce des parents. Je me demande encore comment ce petit joujou s’est retrouvé dans mes cartons(*).

Et comme tout geek qui se respecte, on se doit de démonter pour voir à l’intérieur : le bouton « On » avec son ne marche apparemment plus. On peut encore jouer en mode « mute ». Il s’avère en fait qu’il ne faut pas pousser le switch à fond (ou alors à fond, puis léger retour à gauche) pour avoir le jeu avec son.

Bizarrerie de l’industrie ludique : le plastique et le circuit pour le pad sont communs avec un jeu type « PacMan ». Il y a la place pour le « haut » et « bas », plus un « haut » au dessus du bouton « fire ». Le circuit où se trouve la grille écran et la puce est bien construit pour un « Invaders ». Un point de superglue empêche la carte-mère-écran d’être dégagée : le frérot a visiblement aussi démonté le joujou et bidouillé.

On doit donc supposer qu’il y a une version 1 de cet Envahisseurs, et une console PacMan de même facture. Avis aux collectionneurs.


Aspect général

circuit du pad

l’envers du pad

derrière l’écran

(*)Idem pour un candélabre qui se trouvait à l’origine dans la maison de campagne de Notre Dame de Londres, pour la bougie rouge sur le rebord de la cheminée de la villa de La Baraillère, pour le mortier et pilon en bois de la cuisine…

Ce contenu a été publié dans Maison par . Mettez-le en favori avec son permalien.

Une réflexion au sujet de « Paléo-geekisme »

Laisser un commentaire